Dans quelle mesure le site Airbnb menace-t-il l’hôtellerie moyen de gamme ?

 

airbnb

Le site Airbnb est parti d’un constat simple. Le centre des grandes villes étant devenu inaccessible, dû à la croissance des prix des logements, et l’offre des hôtels n’étant pas toujours suffisante, une alternative s’imposait. Le premier site créé par ses deux fondateurs était à la base destiné à leur permettre de payer le loyer de leur loft à San Francisco. Lors de la Industrial Design Conference, ils avaient transformé leur salon en Air Bed and Breakfast afin d’accueillir les visiteurs sans hébergement.

Face à la réussite de ce premier projet, ils ont monté l’entreprise que nous connaissons aujourd’hui. Elle offre désormais plus d’1 million de logements, dans 200 pays, dont 40 000 à Paris. Si elle ne représente pas une véritable concurrence pour les hôtels de luxe, elle pose problème à l’industrie des 1,2 et 3 étoiles. En effet, l’offre y est diverse et permet à ses utilisateurs d’économiser jusqu’à 50% sur leur budget hébergement. Comptez entre 60 et 100 euros pour une chambre double en plein coeur de Paris, entre 130 et 300 euros pour un logement entier (studio ou 2 pièces). Ce qui correspond aux prix offerts par les établissements 2 ou 3 étoiles de la capitale. Mais les voyageurs peuvent également cuisiner dans les logements loués et donc économiser sur le budget repas.

Outre l’aspect financier, les touristes utilisant le site ont l’assurance d’obtenir de bons conseils sur la ville en étant au contact de ses habitants, et ainsi d’éviter certaines déceptions.

Une étude conduite par l’université de Boston appuie cette thèse. Pour 1% de croissance du nombre de réservations sur le site, les hôteliers perdrait 0,05% de chiffre d’affaires. Concrètement, un hôtel moyen à Austin au Texas perdrait en moyenne 120 000$ de chiffre d’affaires par point de croissance du nombre de réservations sur Airbnb, et 250 000$ pour 10 points de croissance. Cependant, en comparaison, un hôtel de luxe lui ne perdrait que 100 000$ de chiffre d’affaires dans le deuxième cas de figure.

De plus, le site coopère avec les différents états dans lesquels il est implanté afin de collecter la taxe de séjour. Ce qui montre qu’il joue sur le même créneau que les établissements hôteliers et qu’il souhaite être perçu comme un concurrent loyal.

Mais est-ce vraiment le seul point d’analyse à considérer ?

En France, si l’Umih ne voit pas la concurrence que représente Airbnb d’un mauvais oeil, elle regrette cependant toujours son aspect déloyal. En effet, les locataires sur Airbnb ne déclarent pas souvent les revenus qu’ils gagnent via le site, et ne paient donc ni TVA ni taxes sur les revenus. Et c’est bien là que le bas blesse. Le prix des locations Airbnb ne serait plus aussi compétitif chargé de tous ces frais supplémentaires. Il semble urgent de mettre en place des mesures qui enregistreraient les locations à la nuit afin que la concurrence soit loyale entre les hôtels de moyen gamme et les locations Airbnb.

Cela concerne également les chambres d’hôtes dont le nombre va grandissant…

En conclusion, la menace planant sur l’hôtellerie française n’est pas tant la multiplication des offres d’hébergements alternatifs, que le manque d’encadrement qui l’accompagne. En attendant que des mesures soient prises, les hôteliers ont donc tout intérêt à démarquer leur établissement par un suivi client attentif et une transparence accrue sur la qualité de leurs prestations. Rappelons qu’Airbnb affiche les avis clients de ses locations, bons comme mauvais. Nous vous aidons à afficher et à traiter vos avis clients grâce à notre livre blanc “Bien gérer ses avis clients” et notre logiciel Review Analytics.

>> Téléchargez notre livre blanc

Sources :
http://www.lechotouristique.com/article/la-croissance-d-airbnb-penalise-surtout-les-hotels-economiques,61109
http://objectifaquitaine.latribune.fr/business/2015-03-09/et-si-airbnb-n-etait-qu-une-toute-petite-partie-du-probleme.html, http://www.20minutes.fr/monde/1529903-20150130-accuse-concurrence-deloyale-airbnb-va-prelever-davantage-taxes

Demandez une démonstration gratuite






À propos de l'auteur
teammember_clb

Chloë Le Bian

Senior Content Editor


Si vous avez d’autres questions, demandez une présentation gratuite !