6 conseils pour générer plus de trafic sur le site de votre hôtel

articles janvier, 2018

6 conseils pour générer plus de trafic sur le site de votre hôtel

L’article qui suit a été rédigé par appyourself, agence de webmarketing offrant tout un panel de solutions visant à augmenter le trafic vers votre site internet. Découvrez-en plus sur appyourself !

Saviez-vous qu’il est conseillé aux TPE/PME d’investir en moyenne entre 2% et 5% de leur chiffre d’affaires dans le marketing ? Attention, les commissions que vous payez aujourd’hui à Booking & Cie n’entrent pas dans ce budget. Ce sont des apporteurs d’affaires. Votre marketing englobe l’ensemble des leviers vous permettant de générer des réservations en direct. Beaucoup d’hôteliers sont tentés de dépenser tout ce budget -ou une grosse partie- dans leur site web. Problème ? Il ne reste plus rien pour l’apport de trafic. Or pas d’bras, pas d’chocolat ! Un joli site web oui mais sans visites … pas de réservations !

1. Assurez-vous d’être en position numéro 1 sur le nom de votre établissement

Avant toute chose il est PRIMORDIAL de vérifier que lorsque l’internaute tape le nom de votre hôtel c’est bien vous qui apparaissez en premier dans les résultats naturels. Votre site web doit avoir été configuré dans sa structure et son arborescence pour remplir cet objectif. Il serait dommage que l’internaute qui vous cherche vous tombe sur un autre site web que le vôtre.

2. Récupérez le trafic détourné par les portails via Google Adwords

Connaissez-vous le brandjacking ? Cette technique utilisée par les portails consiste à enchérir sur votre nom d’établissement et apparaître ainsi en premier lien (sponsorisé) sur les moteurs de recherche. Bel exemple ci-dessous dans lequel l’hôtel qui a fait un bon travail de référencement naturel se fait malgré tout doubler par Booking. Or, la majorité des internautes ne fait pas la différence entre liens publicitaires et liens naturels et cliqueront volontiers sur le lien Booking.

hotel-m

Votre objectif ? Récupérer ce trafic en enchérissant vous-même sur votre nom de marque. Vous ne payez que si l’internaute clique sur votre lien. Contrairement à une requête générique type “ Hôtel Toulouse” sur laquelle l’internaute est plutôt en phase de recherche, on peut imaginer qu’en tapant le nom de votre établissement l’internaute est davantage dans une phase d’influence/achat ! Il aura peut-être repéré votre établissement sur un portail mais c’est votre site qu’il cherche désormais. 65% des consommateurs qui réservent en direct sur un site hôtelier auraient consulté un site d’OTA au préalable. The Billboard Effet, Alive and Well, 2017) C’est donc un trafic plus que qualifié.

3. Récupérez le trafic détourné par les portails via Google Hotel Ads

hotel-m-google-my-business

Ce fameux brandjacking évoqué dans le point précédent est aussi valable sur votre fiche Google My Business ! Vous savez cette fiche qu’on vous rabâche de mettre à jour avec des belles photos et des informations à jours… Avec le programme Google Hotel Ads les portails peuvent tout à fait faire apparaître un tarif comme c’est le cas sur cette capture d’écran.
Mais tout comme sur Google Adwords, vous pouvez faire apparaître votre tarif en direct (surtout si celui-ci est plus intéressant que sur les portails) et récupérer des visites ! Le programme Google Hotel Ads est en fait le meta-search de Google…

4. Récupérez le trafic détourné par les portails via les metasearch

Les metasearch (ou comparateurs) ont pour objectif de proposer à l’internaute le meilleur tarif. Vous les connaissez déjà : Trivago, Kayak et même Tripadvisor qui depuis quelques années passe d’un modèle de plateforme d’avis à un modèle de metasearch et même d’OTA.
36% des voyageurs loisirs utilisent les meta-search pour acheter leurs voyages mais surtout 30% du trafic de booking.com provient des meta-search ! (PhoCusWright) Si vous n’y apparaissez pas, ce sont les portails qui auront toute la visibilité et une fois de plus le trafic sera détourné sur les portails plutôt que sur votre site !

5. Allez à la rencontre de ses prospects via Facebook Ads

Quel est le site qui concentre un maximum d’informations sur vos clients & prospects ? Facebook bien entendu ! Pour générer du trafic sur votre site web vous pouvez afficher sur le réseau social des publicités très ciblées. Il existe plusieurs types de ciblages.

  • Le ciblage basé sur des critères sociodémographiques (âge, genre, ville, intérêts, loisirs…). Le pré-requis : bien connaître sa / ses cibles
  • Le ciblage basé sur votre base de données ! Facebook peut faire un lien entre les adresses emails que vous avez dans votre base et les profils Facebook liés à ces adresses. Pratique pour fidéliser en direct et renvoyer vos clients ou prospects chauds sur votre site !
  • Le ciblage basé sur l’audience similaire. Vous souhaitez cibler de nouveaux contacts en se basant sur les profils de vos clients ? Facebook peut le faire ! En scannant votre base de données, le réseau social peut vous proposer d’afficher votre annonce aux profils similaires ! Pratique pour générer de nouvelles visites de clients potentiels.
  • 6. Exploitez votre base de données via les campagnes email ou SMS

    Votre base regorge d’adresses emails et numéros de téléphone. Une vraie mine d’or que vous pouvez exploiter (sous réserve bien évidemment de respecter la loi de protection des données : accord de l’internaute, lien de désabonnement…). L’emailing n’est pas mort ! Si l’on en croit une étude SNCD, 87% des internautes ont déclaré en 2016 avoir déjà fait un achat suite à la réception d’un email commercial.

    Si le message de votre email ou de votre SMS est ciblé, que vous suivez les bonnes pratiques (un objet optimisé, boutons d’action, landing pages, email adapté mobile etc.), ce type de campagnes peut vous générer ponctuellement beaucoup de trafic qualifié !

    Pour obtenir plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter appyourself sur notre Marketplace. Retrouvez également les vidéos d’appyourself Academy pour maîtriser l’art de générer du trafic sur votre site.